Avec Ô Perles du Paradis

La Lanterne d’Argent s’est associé avec Ô Perles du Paradis à l’occasion des fêtes maritimes de Brest 2016.

L’alliance de deux Brestoises …

 

Vents d’Ouest

_D8E3852-Ps

Trésors de l’Océan

_D8E3923

Sailor pour homme

_D8E7277

EAF 235_1   logo nathalie

De l’or noir toujours de l’or noir …

Après avoir navigué dans le monde pétrolier français à Paris pendant 7 ans, après avoir plongé dans les plus beaux coins du monde, je me suis posée, en 1998, en Polynésie.
J’ai donc commencé ma carrière professionnelle dans l’or noir qu’est le pétrole pour la continuer dans le monde merveilleux des perles de Tahiti ou «Or noir du Pacifique»…
Je suis donc partie à l’aventure au bout du Monde pour une année sabbatique et finalement, d’aventure en aventure, j’y suis restée 11 années.
Aujourd’hui, j’ai bouclé la boucle, je suis revenue en Bretagne, ma terre natale après avoir vécu 7 années merveilleuses à Moorea, ma première «île-coup de coeur», après les Tuamotu.
En 2005, je me suis lancée dans la création et le montage de bijoux associés à ces fameuses perles de Tahiti.
Les perles, avec lesquelles je travaille, viennent directement de chez les perliculteurs de l’archipel des Tuamotu-Gambier que j’ai sélectionnés pour leur travail de qualité.
www.operlesduparadis.com

1472400_10202417255854193_1367714835_n   La Lanterne d'Argent

Artisan bijoutier créateur

Les bijoux La Lanterne d’Argent sont les créations et les réalisations exclusives d’Anaëlle Monnot, jeune femme pleine de vie, qui pose son regard empreint de finesse et de douceur sur « le monde du bijou contemporain ».
Les collections de pièces authentiques et délicates qu’elle imagine et
façonne dans son atelier sont toutes plus ludiques et ingénieuses les unes que les autres.
Après un BAC Arts Appliqués à Brest, elle décide de s’orienter vers un CAP bijouterie à Saint-Amand-Montrond en région Centre. Un an plus tard, elle passe à Lyon un Diplôme des Métiers d’Arts, sur « l’art du bijou et du joyau ». Toujours curieuse d’apprendre et de voyager pour trouver l’inspiration, elle se rend ensuite à Barcelone, où à l’Escola Massana et à l’Espace Taller Perill, elle se perfectionne en joaillerie contemporaine.
Sa réussite est également le fruit d’une rencontre. Celle de Michel Kaigre, son « mentor ». Ce bijoutier lui cède même ses outils de travail, et lui permet en 2012 de lancer en Finistère, sa région natale, sa propre marque de bijoux « La Lanterne d’Argent ».
lalanternedargent.com